26/09/2010

Paysage, pays sage

 

Un paysage,

 ouvert sur la courbure du ciel tout au bout de la vue ;

fermé de collines boisées où le lointain doit se rêver ;

empli de la musique des oiseaux et des eaux turbulentes ;

engoncé dans la brume et le silence ;

de forêt profonde, de sable brûlant, de pierre, de glace, de feu.

 

Création de la nature,

il fait les gens comme ils sont.

 

Un pays sage,

lieu de vie de ceux qui s'identifient à lui ;

 qui se revendiquent de lui avec fierté, sans soulever ni haine ni ridicule ;

qui  se reconnaissent entre eux au-delà des différences ;

qui s'y sentent chez eux sans fermer la porte ;

qui y reviennent avec plaisir, encore émerveillés d'avoir parcouru le monde ;

 

Création des humains,

Il est fugace comme un caprice. 

 

Guibert, janvier 2010.

22:32 Écrit par Guibert dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

09/06/2009

Porte-à-porte

 

Le chasseur d'illusions s’en va de porte en porte
En collant son oeil rond à toutes les serrures
Afin que dans son lit, le soir, il en rapporte
Un rêve à son sommeil au parfum d'aventures.

Guibert, juin 2009.

21:34 Écrit par Guibert dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/12/2008

La divine création

 

Dieu fut créé, il faut s'y faire.

Exempt de cals sous les genoux,

Ce n'est pas moi qui vocifère.

Exempt de cals sous les genoux,

Je ne suis pas à Lucifer.

 

Au lieu de ça pourquoi n'ont-ils

Fait breveter pour nous le fil

A couper l'beurre et le fromage?

Ils ont fait Dieu à leur image,

Tant pis pour lui, ainsi soit-il.

 

Et pourtant moi je préférais

Les Dieux anciens, les Dieux concrets

Que l'on croisait sur les chemins,

La faucille d'or entre les mains.

Tant pis pour moi et mes regrets.

 

Je m'en console en me disant

Que je n'ai pas connu l'horreur

Des tribunaux d'inquisition.

Et même si j'ai parfois peur

Des fous de Dieu en religion

Je les espère agonisants.

 

12:33 Écrit par Guibert dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |