23/01/2008

L'eau, le ciel et la libellule

L'eau de la mare
    

Un jour, l’eau de la mare,

En a eu marre

D’être dans l’eau.

 

Ce n’était qu’une eau de surface,

Plate, sans vagues, sans audace.

Derrière d’épais rideaux,

Le ciel la regardait de haut

Se servant d’elle comme d’un miroir.

 

Alors, elle grimpa sur un roseau,

Se mit des ailes d’aventurière

Et se jeta dans la lumière. 

     Guibert BODART juin 2007.

11:47 Écrit par Guibert dans Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.